Vérification des codes-barres

Vérification des codes 2D

La norme ISO 15415 permet de vérifier les codes 2D sur étiquette

Les codes-barres 2D contiennent généralement des douzaines de caractères et davantage d'informations que les codes-barres 1D. En raison de leur quantité supérieure de données variables, les codes 2D sont plus difficiles à vérifier et présentent des taux d'erreur plus élevés. Généralement, les codes 2D sont vérifiés conformément aux normes GS1 ou ISO, notamment ISO 15415 ou ISO TR 29158 (AIM DPM). Il faut toutefois rappeler qu'un logiciel seul ne peut pas vérifier la conformité des codes. Un vérificateur de codes-barres spécifiquement conçu pour la vérification des codes 2D et doté d'une caméra plutôt que d'un laser est nécessaire pour acquérir une image du code. Comme avec tous les autres codes-barres, les codes 2D doivent être testés au moment de l'impression. Afin de vérifier un code 2D, un vérificateur de codes-barres doit gérer des exigences spécifiques en matière de champ de vision, de dimension X minimum, d'angle d'éclairage, de format et de logiciel.

Angle d'éclairage

L'angle d'éclairage le plus courant est 45° car il est la norme pour la vérification des codes autres que DPM (papier ou étiquette standard). Tous les vérificateurs dotés d'une caméra doivent comporter un éclairage à 45° pour évaluer ces codes imprimés standard. L'éclairage à 45° est stipulé dans toutes les exigences des normes ISO pour la vérification des codes-barres imprimés sur une surface plane. Pour les codes-barres DPM 2D, un vérificateur doté d'options d'éclairage à 30 et 90° en plus de celui à 45° pourra éclairer correctement un éventail de surfaces d'arrière-plan. Par exemple, les codes 2D imprimés sur une surface réfléchissante sont plus performants avec un angle d'éclairage à 90°.

Champ de vision

Quelle taille fait le plus grand code-barres imprimé ? Un vérificateur de codes-barres nécessite un champ de vision suffisamment large pour un code-barres 2D tout en laissant assez d'espace pour répondre aux exigences de zone de silence propres à ce type de symbole.

Dimension X minimum

Quelle taille fait le plus petit module (espace ou cellule) du code ? Cette mesure est la dimension X minimum. Un vérificateur doit être capable de gérer la dimension X minimum d'un code. Sinon la résolution de caméra ne pourra pas acquérir correctement l'image nécessaire pour effectuer la vérification.

Type de vérificateur

Un vérificateur capable d'ajuster la hauteur de la caméra jusqu'à obtenir une mise au point appropriée est utile pour les codes 2D sur les produits de différentes formes et tailles. Une hauteur réglable est également idéale pour les codes 2D imprimés sur une partie renfoncée d'une pièce. Un vérificateur de type boîtier de bureau doté d'un champ de vision allant jusqu'à 150 mm est recommandé pour les codes-barres de grande taille ou les étiquettes présentant plusieurs codes-barres.

Fonctionnalités logicielles

Lorsque vous estimez le composant logiciel d'un vérificateur de codes-barres, assurez-vous qu'il dispose de fonctionnalités permettant d'évaluer et d'identifier les problèmes lors du process d'impression des codes-barres. Déterminez également si l'interface utilisateur est facile à utiliser, génère des rapports, évalue la conformité à la norme ISO 15415 et indique les erreurs de format de données.

Contenu connexe

Pour plus d'informations sur les produits Cognex ::

RECOMMANDÉS COGNEX PRODUITS

ACCÉDEZ AU SUPPORT ET AUX FORMATIONS POUR VOS PRODUITS ET BIEN PLUS

Rejoindre MyCognex

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS ?

Les représentants de chez Cognex sont disponibles dans le monde entier pour soutenir votre vision et vos besoins de lecture de codes-barres industriels.

Contact commercial
Loading...