Company

Historique de la société

Founders
DataMan
Patents

Une nouvelle entreprise, un nouveau secteur

La société Cognex Corporation fut fondée en 1981 par le Dr. Robert J. Shillman, alors maître de conférence en perception visuelle humaine au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Le Dr. Shillman décida d'abandonner le monde universitaire et d'investir toutes ses économies, soit une somme de 100 000 $, pour créer la société. Il invita deux étudiants diplômés du MIT, Marilyn Matz et Bill Silver, à se joindre à lui dans son entreprise, leur offrant des bicyclettes pour les convaincre de quitter le MIT le temps d'un été. Ce qui commença comme un job d'été pour Marilyn et Bill se révéla être le début d'une longue carrière quand ils acceptèrent de rester pour collaborer à la fondation de la société. C'est à ces trois personnes que Cognex doit sa création, ainsi que son nom, abréviation de « Cognition Experts »

Le premier système de vision

La société produisit son premier système de vision, DataMan, en 1982. DataMan fut le premier système de reconnaissance optique des caractères (OCR) industriel au monde capable de lire, vérifier et garantir la qualité des lettres, chiffres et symboles directement marqués sur les pièces et composants. Le premier client de Cognex, un fabricant de machines à écrire, acheta le système pour inspecter les touches de chaque machine à écrire et s'assurer de leur bon positionnement.

Cognex fut l'une des premières entreprises sur un marché qui allait bientôt être saturé de concurrents, tous résolus à se faire une place dans le nouveau domaine de la vision industrielle.  Dans ses premières années, la vision industrielle a suscité un grand engouement, car elle participait de la « révolution robotique ». Les gens pensaient que la vision industrielle révolutionnerait non seulement l'industrie, mais aussi des domaines aussi divers que les transports et les tâches ménagères.  En réalité, cela ne s'est pas produit aussi facilement ni aussi tôt que prévu.

Les premiers obstacles

Mais malgré le nombre croissant de clients utilisant la vision de Cognex, le modèle d'entreprise de la société fut bientôt confronté à d'importants défis.  La mise en œuvre d'une application de vision dans ces premières années exigeait des connaissances de programmation et les clients avaient besoin d'un support considérable.

En outre, les conditions en usine étaient imprévisibles.  Les premiers systèmes se révélaient souvent peu fiables en dehors des laboratoires de développement, où des facteurs comme l'éclairage, les reflets et les ombres pouvaient être maîtrisés.   Les fausses idées sur ce que la vision pouvait accomplir de façon réaliste, conjuguées à un fonctionnement aléatoire dans l'environnement d'usine, ont contraint de nombreuses entreprises de vision à consacrer trop de temps au support des applications de leurs clients.  Par conséquent, Cognex... comme les autres sociétés qui s'étaient lancées dans la vision... perdait de l'argent.

En 1986, Cognex réalisa une grande avancée technique qui apporta une solution au problème de fiabilité du système.   Le cofondateur de Cognex, Bill Silver, mit au point un outil logiciel puissant, appelé Search, capable de localiser très rapidement et précisément des formes sur des images en échelle de gris. Cela permit d'améliorer considérablement les résultats que les utilisateurs pouvaient obtenir avec leurs systèmes de vision.

Parallèlement, Cognex lança une nouvelle stratégie d'entreprise qui l'aida à survivre et à prendre le leadership du marché.

Cette stratégie consistait à développer et à vendre des produits de vision industrielle standard, aussi bien des équipements matériels que des logiciels, à des OEM capables d'intégrer la vision industrielle dans les équipements de production qu'ils vendaient aux usines.  Ces OEM employaient des ingénieurs expérimentés dans la programmation des applications de vision et pouvaient fournir aux utilisateurs finaux des équipements intégrant la vision.

La combinaison d'une technologie supérieure et d'une nouvelle orientation pour l'entreprise se révéla être la recette gagnante qui aida Cognex à réussir et à se développer, alors que la majorité des autres entreprises de vision des débuts ont rapidement fait faillite ou se sont retirées du marché.

Semiconductor Success

Réussite dans les semi-conducteurs

En tant que fournisseur d'OEM, Cognex commença à rechercher des marchés où la vision industrielle apporterait un véritable avantage concurrentiel. Cognex trouva ce marché dans le secteur des semi-conducteurs et du matériel d'équipement électronique.

Ce secteur avait déjà reconnu l'utilité de la vision industrielle pour améliorer le rendement, maintenir l'intégrité des salles blanches en éliminant l'intervention humaine sur les composants de semi-conducteurs fragiles et réduire la taille des circuits, pour obtenir davantage de puces par tranche de silicium.

De nombreux fabricants de matériel d'équipement possédaient leurs propres groupes de développement de vision internes.  Cependant, la spécialisation et l'expertise de Cognex dans la vision industrielle les aidaient à fournir une technologie beaucoup plus efficace que les solutions développées en interne par les OEM.

Cognex devint rapidement le premier fournisseur de vision industrielle des fabricants de semi-conducteurs et de matériel d'équipement électronique, qui intégrèrent la vision de Cognex dans de nombreux types de machines utilisées pour produire des puces de semi-conducteurs et des cartes de circuit imprimé.

Tout au long des années 1990, Cognex collabora avec ces clients pour repousser les limites de la production assistée par la vision industrielle.  Cognex développa des algorithmes de vision encore plus puissants pour répondre aux exigences de vitesse et de performance élevées de ses clients du secteur des semi-conducteurs et de l'électronique... et avec l'aide de Cognex, la vision intégra de plus en plus d'étapes du processus de fabrication.  

Aujourd'hui, la vision industrielle intervient à pratiquement chaque étape de la fabrication des semi-conducteurs, et la grande majorité de ces applications ont été développées par les ingénieurs de Cognex.  En 2005, les fondateurs de Cognex, le Dr. Robert J. Shillman, Bill Silver et Marilyn Matz furent mis à l'honneur par Semiconductor Manufacturers International (SEMI) qui leur décerna le prix SEMI 2005 pour saluer leurs importantes contributions techniques à la fabrication des semi-conducteurs.

NASDAQ

Cognex devient numéro un

La stratégie de Cognex axée sur les OEM se révéla payante. Début 1987, la société devint rentable pour la première fois de son histoire et Cognex mit ses actions en vente sur le marché du NASDAQ en 1989, à 1,38 $ par action. Le cours de l'action tripla en un an.

C'est à cette période que Cognex entreprit de développer son activité en s'étendant à l'international.

Cognex ouvrit son premier bureau international à Munich, Allemagne, en 1989  avant d'établir en 1990 une filiale à Tokyo, Cognex KK, pour soutenir l'activité en croissance rapide de l'entreprise avec les grands fabricants japonais de semi-conducteurs et de matériel d'équipement électronique.  Aujourd'hui, Cognex possède plus de 20 bureaux répartis en Amérique du Nord, en Europe et en Asie pour servir sa clientèle internationale, en plus des centaines de distributeurs à travers le monde qui proposent les produits Cognex.

En 1995, la société réalisa sa première acquisition en achetant Acumen, un développeur américain d'équipements d'identification de wafers pour le secteur des semi-conducteurs. Les acquisitions ont joué un rôle important dans le développement de la société et ont permis à Cognex de pénétrer de nouveaux marchés pour la vision industrielle.

Shipments

Expansion du marché de la vision industrielle

Au milieu des années 1990, Cognex orienta de nouveau son attention vers le marché des utilisateurs finaux, qui s'était montré si insaisissable dans les premiers temps.  Pour ce faire, Cognex se concentra sur le développement de nouveaux produits de vision pouvant être facilement utilisés par des techniciens d'atelier avec peu ou pas de formation.

En 1994, la société lança Checkpoint®, un système de vision basé sur PC conçu à l'attention particulière des clients utilisateurs finaux.

En 2000, Cognex fit faire un pas de géant à la vision pour utilisateur final avec l'introduction d'In-Sight®, un système combinant une caméra, un processeur et un logiciel de vision dans un boîtier compact unique de la taille d'un téléphone portable.  In-Sight simplifia considérablement la configuration des applications de vision pour les techniciens d'atelier en remplaçant la programmation par une simple interface « glisser-déposer » inspirée des tableurs les plus couramment utilisés.

À cette époque fut également lancé le capteur de vision Checker® monovalent et ultra-simple, conçu pour rivaliser avec les capteurs photoélectriques dans des applications comme la détection de présence/absence. Enfin, en 2004, Cognex lança son premier produit de vision portable, un lecteur de codes ID appelé DataMan en l'honneur du tout premier système de vision de l'entreprise, également conçu pour des applications d'identification

Ces importantes avancées de fonctions et d'emploi, associées aux coûts décroissants de la mise en œuvre des applications de vision industrielle, contribuèrent grandement à faire accepter de plus en plus la vision industrielle dans le secteur industriel en général.

Alors que la fabrication des semi-conducteurs demeure un marché important pour la vision de Cognex, la société tire actuellement une plus grande part de ses revenus des applications pour l'industrie en général, dans des domaines comme l'industrie pharmaceutique, l'automobile, les soins de santé, le conditionnement, l'aérospatial et la fabrication des produits de consommation.

Shillman Early Product


DataMan

La vision du 21° siècle

Les systèmes de vision d'aujourd'hui ont considérablement évolué depuis le premier système DataMan développé au début des années 1980.  Les fonctionnalités et la conception orientée utilisateur maintenant disponibles pour les clients de Cognex sont le fruit de trente années d'expérience de pratique dans le développement de nouvelles technologies de vision et la résolution des applications de vision les plus complexes de l'industrie.

Aujourd'hui, Cognex reste une entreprise « d'experts de la vision ». La société poursuit ses recherches de nouvelles voies pour l'amélioration des performances de la vision industrielle, tout en explorant de nouveaux marchés où la vision peut apporter un avantage concurrentiel.