Blogs Cognex

Quelles sont les normes ISO relatives à la vérification des codes-barres ?

Code Labels for Verification

L'Organisation internationale de normalisation (ISO) a fondé en 1947 un organisme chargé de l'élaboration des normes composé des représentants de différentes organisations de normalisation nationales. Il existe des centaines de normes ISO, dont certaines concernent les codes-barres, notamment comment les données sont intégrées aux codes-barres, comment les lire, comment déterminer la taille du code-barres et bien d'autres. Toutefois, seules trois normes ISO traitent de la qualité des codes-barres. Il s'agit des normes ISO 15416 pour les codes-barres 1D, ISO 15415 pour les codes-barres 2D sur étiquette, et ISO/CEI TR 29158, ou AIM DPM, pour les codes 2D DPM.

ISO 15416

La norme ISO pour les codes-barres 1D nécessite l'acquisition de 10 lignes de balayage sur la hauteur d'un code et l'attribution d'une note à chaque ligne de balayage. Les notes des lignes de balayage sont déterminées par différents paramètres. Si une ligne de balayage échoue à la lecture, à la réflectivité ou au contraste de bord minimum, elle reçoit automatiquement la note « F ». Si les trois paramètres passent l'inspection avec succès, le logiciel évalue le contraste des symboles, la modulation, les défauts et la lisibilité. Chaque paramètre est évalué sur une échelle de A à F. Une fois que chaque ligne de balayage a été notée, une moyenne est établie pour générer une note officielle pour le code-barres.

Réflectivité minimale : contrôle du degré de foncé des barres par rapport au taux d'éclairage requis réfléchi par les espaces.

Barres trop claires
Contraste de bord : mesure de la différence entre les barres et les espaces adjacents.

Arrière-plan trop sombre
Modulation : mesure des variations de contraste locales.

Contraste localisé
Lecture : vérification de la lecture du code à l'aide de l'algorithme de lecture de référence.

Lecture des symboles ? Oui/Non
Défauts : erreurs d'impression, saleté ou marquages affectant un espace ou une barre.

Irrégularités
Lisibilité : évaluation de la précision de la largeur des barres et des espaces par rapport à leur taille idéale. Un code-barres présentant une augmentation ou une distorsion de la largeur des barres obtiendra une note de lisibilité faible.

Augmentation/Réduction ou distorsion de la largeur des barres

ISO 15415

Cette norme évalue les codes-barres 2D selon 8 paramètres différents. La plus petite note individuelle devient la note globale du code. Le processus d'évaluation commence par un test de type réussite/échec. Si le code peut être lu, il passe le premier test avec succès. Dans le cas contraire, il se voit automatiquement attribuer la note « F ». Pour déterminer les raisons pour lesquelles un code ne peut être lu, les questions à se poser incluent :

  • Utilisez-vous la bonne ouverture, la bonne norme ISO et le bon angle d'éclairage ?
  • La symbologie est-elle autorisée ? L'image de la caméra est-elle nette ?
  • Le code est-il au centre du champ de vision ?
  • Les cellules sont-elles proportionnelles ?
  • Tous les composants du motif de localisation sont-ils présents ?

Une fois qu'un code a été lu, les paramètres suivants sont évalués.

Contraste des symboles : différence entre les modules les plus foncés et les plus clairs.
Modulation : mesure des variations de contraste locales.
Endommagement des motifs fixes : erreurs relatives au motif en L, au motif de base ou à la zone de silence.
Non-uniformité axiale : mise à l'échelle inégale du code.
Non-uniformité de la grille : mesure du plus grand écart par rapport à la grille.

ISO/CEI TR 29158 (AIM DPM)

Les paramètres de qualité et le processus d'évaluation des codes DPM sont similaires à ceux de la norme ISO 15415, avec quelques différences clés. La première est la façon dont le seuil global est déterminé. Le seuil global est essentiellement la ligne de séparation entre les cellules claires et foncées. L'endroit où est tracée cette ligne est très important, car il détermine si une cellule est plutôt claire ou foncée. Afin de gérer un éventail de surfaces d'arrière-plan, la norme AIM DPM calcule le seuil global à l'aide d'un algorithme plus sophistiqué que la norme ISO 15415. La modulation est ainsi généralement améliorée. La norme AIM DPM autorise également l'utilisation d'un éclairage en dôme et à 30, 45 ou 90°. Cela rend possible la vérification des pièces sur des surfaces courbes, réfléchissantes ou marquées par micro-percussion.

Certains comités de l'industrie ont développé des normes d'application spécifiant quelle norme ISO doit être utilisée pour l'évaluation des codes-barres. C'est notamment le cas des secteurs des appareils médicaux, de la vente au détail, du transport et de la restauration, ainsi que du département de la Défense des États-Unis.

Pour en savoir plus sur les normes ISO et comprendre les résultats de la vérification, regardez le séminaire Web gratuit à la demande Comprendre les résultats de la vérification des codes-barres.

Plus d'articles

Pour plus d'informations sur les produits Cognex ::

ACCÉDEZ À L'ASSISTANCE ET À LA FORMATION POUR LES PRODUITS ET PLUS

Rejoignez MyCognex

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS ?

Les représentants de chez Cognex sont disponibles dans le monde entier pour soutenir votre vision et vos besoins de lecture de codes-barres industriels.

Contact commercial
Loading...