Blogs de Cognex

5 éléments à prendre en compte pour choisir un lecteur de codes-barres

life sciences vials on left and parcels on the right

Pour choisir le lecteur de code-barres idéal, vous devez commencer par étudier attentivement votre installation. Quel type de code lisez-vous ? Les codes sont-ils difficiles à lire ? Où sera placé le lecteur et quelles seront les contraintes physiques ? Comment le lecteur va-t-il communiquer ? Quel sera son coût de possession ?

  1. Symbologies

    La quantité de données nécessaires à l’inventaire ou au suivi et à la traçabilité de l’application est peut-être relativement faible à ce jour, ce qui justifie l’utilisation d’un code-barres 1D. Ceci étant, il y a fort à parier que le volume de données évoluera en même temps que votre activité. Il est donc utile d'anticiper les besoins futurs et d'envisager un code 2D ou la capacité à lire les codes-barres endommagés. Vous êtes peut-être propriétaire de vos canaux de distribution aujourd'hui, mais un développement de votre activité ou clientèle dans des régions éloignées pourrait vous amener à faire appel aux services d'une société de logistique, et ainsi perdre le contrôle de la qualité du marquage des codes. En investissant dès à présent dans une technologie plus robuste, vous limiterez les éventuelles mises à niveau ultérieures de l’équipement.

  2. Taux de lecture

    Le taux de lecture correspond au nombre de codes-barres lus correctement divisé par le nombre de tentatives. Il est généralement exprimé en pourcentage, et plus il est proche de 100 %, plus il aura un effet positif sur l’efficacité opérationnelle et le rendement. Chaque fois qu’une machine ou une personne manipule vos produits, le code risque d’être endommagé. S'il est important pour votre activité que la chaîne logistique soit exempte d'erreurs, assurez-vous que votre lecteur puisse lire des codes imprécis, par exemple imprimés sur du carton ou rayés, déformés ou manquant de contraste, et non uniquement un code parfait, fraîchement sorti de l'imprimante.

    Exemples de codes parasités

  3. Utilisation

    L'environnement d'utilisation influence également le choix du lecteur. S'il s'agit de lire des cartons de différentes tailles, circulant à grande vitesse sur un convoyeur, un petit lecteur fixe sera parfaitement adapté. Les lecteurs de codes-barres fixes permettent une lecture mains libres automatique des codes depuis une position fixe, généralement sur une ligne de production.

    Si le lecteur est utilisé par des dockers à des fins d'inventaire final au chargement ou au déchargement des cargaisons, une douchette sera idéale. Les douchettes sont tenues à la main par les opérateurs et existent en deux configurations : avec ou sans fil.

    Si l'utilisateur est un livreur ou un technicien de terrain, un lecteur de codes-barres mobile doté d'une fonctionnalité de lecture intégrée permettra de scanner rapidement les colis ou de vérifier les caractéristiques de l'équipement. Les lecteurs de codes-barres mobiles sont également tenus à la main par les opérateurs et peuvent être spécialisés et propres à une application spécifique ou basés sur un smartphone et équipés d'un terminal portable avec un boîtier robuste.

    Types de lecteurs de code-barres

  4. Communications avec le lecteur

    Après le marquage de la pièce ou du produit et la lecture du code, les données sont enregistrées ou utilisées dans le réseau de l'usine ou du centre de distribution. Les lecteurs imageurs de codes offrent une gamme complète de protocoles de communication industriels, dont Ethernet, USB, RS-232, E/S TOR, Ethernet/IP, PROFINET et Modbus TCP/IP. Cela permet de simplifier l’intégration entre le lecteur et le réseau, ce qui est essentiel d’une part pour lire et envoyer les informations de suivi des produits, et d’autre part pour enregistrer les images en cas d’éventuels échecs de lecture.

  5. Coût de possession

    Vous pourriez penser que les lecteurs imageurs de codes, du fait de leur niveau supérieur de puissance et de souplesse, sont considérablement plus chers que les scanners laser. Or, si tel était autrefois le cas, les tout derniers lecteurs imageurs ont un coût à peu près équivalent à celui des scanners laser industriels, qui possèdent pourtant beaucoup moins de fonctionnalités. Par ailleurs, de nouveaux microprocesseurs et capteurs numériques CMOS permettent également aux lecteurs imageurs d’être pratiquement aussi rapides que les meilleurs scanners laser. Ces avancées s’ajoutent aux avantages traditionnels des lecteurs imageurs : aucune pièce mobile susceptible de s’user ou se détériorer contrairement aux scanners laser, capacité à lire les codes 2D ainsi que les codes endommagés et omnidirectionnels, et capacité à enregistrer des images à des fins d’audit et de suivi.

Plus d’articles sur

ACCÉDEZ AU SUPPORT ET AUX FORMATIONS POUR VOS PRODUITS ET BIEN PLUS

Rejoindre MyCognex

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS ?

Les représentants de chez Cognex sont disponibles dans le monde entier pour soutenir votre vision et vos besoins de lecture de codes-barres industriels.

Contact commercial